Les TROLLISTES

Jeux de Figurines
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [fluff] Gorkrash, la Bête de Golgotha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gorkrash

avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 35
Localisation : Niort

MessageSujet: [fluff] Gorkrash, la Bête de Golgotha   Mar 7 Aoû - 20:59:15

Hello les Boyz !

bon, il y a quelques mois maintenant, je me suis mis dans l'idée de me monter une armée basée sur la liste IA8, j'ai toujours aimé les marcheurs en tout genre, et une affection particulière pour les Korsaires. alors j'ai mélangé le tout, secoué un bon coup et voila ce qui en sort:


(amis modos, j'ai bien conscience que j'ai écrit un pavé, et qu'il reste encore certainement des fautes malgré plusieurs relectures... excusez moi pour cela, je fait au mieux :/ )

GORKRASH
La Bête de Golgotha

ORIGINES

Gorkrash était un mékano Bad Moon sous les ordres du seigneur de guerre Nazdreg au début de sa carrière. Gorkrash avait des défauts vraiment alarmants pour le puissant Nazdreg: instable, taciturne, avare (même pour un Bad Moon, ce qui n'est pas peu dire...), un talent d'orateur né, mais surtout une insatiable envie de pouvoir et de grandeur.

Malgré la tutelle de son maître, Barbe-Douce (surnom donné lors d'une soirée de beuveries à cause de son espèce très rare de squig-barbe à poils délicats), spécialiste des transports terrestres en tout genre, il devint évident aux yeux de tous que l'apprenti excellait dans la construction de marcheurs en tout genre et était un expert dans la science très prisée des « cirkuits elektrik komplex' ».

Heureusement pour le mékano, ses talents très recherchés faisaient de lui un maillon très important pour les recherches sur l'arme secrète de Nazdreg, le téla-tépula. Cet état de fait lui permettait de ne pas se faire éjecter dans l'espace malgré ses régulières prises de position allant à l'encontre des volontés de Nazdreg, comme il était de coutume dans la flotte du seigneur Bad Moon.

Bien vite, l'élève dépassa le maître, et avec les tas de dents amassés grâce à ses recherches zeksérimental' Gorkrash put ouvrir son propre atelier de construction et de modification de Dreads.

Grâce aux efforts de dizaines d'autres gros meks (et de plusieurs centaines de « volontaires » grots), le téla-tépula fonctionnait enfin de façon quasi-systématique. Ils comprirent qu'en s'alliant, les meks, ensemble pouvaient construire des machines défiant l'imagination pourtant débordante du plus fou des gros mek', et pouvaient défaire n'importe qui. Le sentiment de puissance grandissant dans ce Konklav' de meks devenait réellement problématique et dangereux pour l'équilibre déjà précaire d'une bande de guerriers Orks.

La maintenance et la duplication de cette glorieuse machine permit à Gorkrash de jouir d'un statut et d'une sécurité qui ferai pâlir un méganob. Malgré le fait que Nazdreg le gardait à l'écart du plus gros des troupes pour éviter tout problème, les dents coulaient à flot.

LA BÊTE DE GOLGOTHA

C'est lors de l'alliance entre Ghazghkull et Nazdreg que celui-ci se saisit de l'occasion de se débarrasser de ses éléments les plus perturbateurs. Gorkrash, Barbe-Douce et leurs confrères mékanos étaient bien évidement en tête de liste. Ils furent cédés aux Goffs de Thraka avec la promesse qu'ils lui construiraient des téla-tépula contre un pacte de non-agression.

Leurs biens durement acquis confisqués par Nazdreg, les meks n'eurent pas d'autre choix que d'obéir à leur nouveau seigneur, et de construire d'immenses téléporteurs contre de nouvelles matières premières et des denrées de base.

Ghazghkull possédait des matières premières en quantité inimaginable, et il fût impressionné par le travail acharné de ses nouveaux meks. Une fois leur travail accompli, il les récompensât avec une liberté de création presque totale et toutes les ressources nécessaires à leurs recherches. Il leur céda même un navire-usine exclusivement dédié à ces Orks désormais sans clan contre toutes les armes et machines de guerre qu'ils pouvaient lui fournir. Cette liberté créatrice était aussi un moyen de contrôler cette horde d'illuminés plus facilement. Un seul vaisseau n'avait de toute façon aucune chance de fuir l'armada Ork la plus puissante jamais rassemblée, et au mieux, les fréquentes explosions dues aux expériences hasardeuses n’endommageraient qu'un seul navire...

L'équipage baptisa leur nouvelle demeure le Titanork. A leur grande surprise, les meks acceptèrent facilement leurs nouvelles conditions de vie. Pour la première fois ils pouvaient créer tout ce qu'ils avaient jamais rêvé sans aucune contrainte ni brimade en échange de leur travail, et les échanges tekniks avec les Mekanos de Thraka furent extrêmement bénéfiques aux deux parties: Le konklav' développait de puissants moteurs pour les sous-marins d'Orkymèdes et les Goffs apportèrent leur savoir en matière de Skaphandr' d'abordage. C’est ainsi que de plus en plus de Meks Goffs rejoignirent le KonKlav’, formant une alliance aussi prolifique que détonante.

Alors que les tests et les productions furent au point, le Titanork possédait le plus gros téla-tépula de la flotte, et crachat d’immenses bandes de Dreads, de boit’kitus, et des bandes entières de Skaphandr’ armées jusqu’aux dents et parées pour l’abordage de leur prochaine cible : Golgotha.

Cette planète était d’une grande importance à l’œil de Ghazghkull, puisqu’elle fournissait Armageddon en minerais et en machine de guerre impériales. Sa prise était simplement vitale. Le Big Boss « offrit » à Gorkrash de pouvoir tester lui-même ses créations sur le champ de bataille en abordant depuis l’espace les stations de défense orbitales de la planète. En réalité, Ghazgkhull souhaitait tester la capacité de défense de la planète, en se débarrassant de son vaisseau usine, tout aussi problématique pour lui qu’il l’était pour Nazdreg…

L’assaut des bases orbitales fut impressionnant pour les impériaux, complètement pris de court : non seulement, les téléportations se révélèrent très précises, mais les équipages téléportés étaient composés de monstres créés pour l’abordage spatial : des bandes entières de skaphandr’ capables de se battre dans le vide spatial, des cohortes de Kramboyz capables de découper des sas et des portes blindées, le tout appuyé par des Boit’kitus et des Dreads pour les zones où la résistance était trop forte. Les gardes impériaux ne purent résister bien longtemps à cette débauche de moyens et de férocité.

A la grande surprise du Big Boss, non seulement l’assaut fût une réussite écrasante, mais le Konklav’, poussé par son élan, poursuivit son massacre jusqu’au sol. Les Mékanos profitèrent de la panique causée par leur attaque imprévue pour se rapprocher d’avantage de la planète, et vomirent un flot discontinu de Dreads, de Meks et de machines gargantuesques sur les bases impériales au sol grâce à leurs téléporteurs. Au bout de quelques heures, les principales défenses de la planète furent réduites à néant. Ghazghkull ordonna l’assaut général sur la planète, qui fut définitivement prise en quelques jours.

Après l’assaut, Ghazghkull rencontra en personne Gorkrash, le nomma « la Bête de Golgotha » en l’honneur de son aide et de son efficacité sur le terrain (et pour flatter son ego) avant de proposer un deal au Konklav’ : extraire la matière première du sol, exploiter toutes ses ressources et lui construire un flot ininterrompu de machines de guerre pour leur prochain objectif : Armageddon. En échange de cette production, tout ce qui dépasserait les Kotas de fabrication pourraient être gardés par le Konklav’ et être utilisé comme bon leur semblerait. Les usines et les territoires conquis au sol seraient désormais leur propriété. Aucun Boss, aucun Klan ne pourrait jamais remettre en cause cet accord, mais le Konklav’ devrait assurer la sécurité de leurs usines lui-même. Pour Ghazghkull, ce fût le meilleur moyen de clouer au sol cet équipage de frappadingues armés jusqu’aux dents, et d’utiliser leurs capacités au maximum sans mettre en péril son plan déjà bien huilé. Le Konklav’ accepta sans même poser une question.
FREEBOOTERZ

Les premiers mois furent paradisiaques pour le Konklav’. Les kotas imposés par Ghazghkull étaient bien sous évalués par rapport à la capacité de production estimés par ses propres Meks, et les nouveau Orks qui avaient poussé dans leurs territoires étaient de parfaites recrues pour piller et exploiter les mines fraîchement ouvertes. Bientôt, des hordes de monstres mécaniques arpentaient les rues à la recherche de quelconques intrus sur leur territoire. Aucun Klan Ork n’osa s’aventurer dans cet enfer, et de nombreux assauts Space Marines furent écrasés alors qu’ils tentaient de saboter ou de détruire les plus grosses infrastructures du Konklav’. Rien ni personne ne lui faisait peur désormais. Il était la bête de Golgotha. Ni plus, ni moins.

Alors que la guerre faisait rage sur Armageddon, l’ennui gagnât petit à petit Gorkrash. Courir dans les rues dans son Meka-Dread en cramant des Space Marines ne l’amusait plus, et quand son corps n’était plus qu’un amas de métal a force de modifications mécaniques et de blessures, il fût pris de nostalgie.

Il était loin le temps des premiers assauts sur Golgotha, loin le temps de la gloire et des prises de guerre. Ils n’étaient plus qu’une bande de manœuvres sans but ni réel objectif. Alors une nouvelle terrifiante arriva d’Armageddon, Ghazghkull avait simplement quitté la planète sans demander son reste, simplement ennuyé par le conflit qui s’enlisait.

Alors que la colère gonflait dans les rangs, le Konklav’ se réunit pour mettre au point un plan. De moins en moins de machines furent envoyées sur Armageddon, et les kotas furent purement et simplement falsifiés. Personne ne semblait vérifier l’exactitude des livraisons de toute façon. Après quelques semaines de ce traitement, le Konklav’ était de nouveau opérationnel pour une grosse action. Le téla-tépula construit en secret au milieu de la plus grosse ville-usine leur permit de repartir dans le Titanork, jour après jour. Puis, une fois celui-ci plein, ils disposeraient de deux bases de téléportation pour briser le blocus que les Orks imposaient au vaisseau forge depuis des années maintenant. L'assaut fût bref et violent, comme pour le débarquement sur Golgotha. Des bandes de Dreads très en colère se déversèrent dans les coursives de deux autres navires de guerre Goff de tailles supérieures, mais n’opposèrent que très peu de résistance, n’étant composés que de manœuvres et de pilotes Orks. La quasi-totalité de l’équipage de guerriers étant sur Armageddon. Gorkrash saisit sa chance en réquisitionnant ces deux autres navires avant de prendre la fuite avec sa nouvelle flottille.

Dans les années qui suivirent, le Konklav’ subit d’importants changements structurels. Les Orks rejetaient en bloc leurs Klans d’origines, qu’il soit Bad Moon ou Goff, les premiers s’étant débarrassé d’eux, alors que Ghazgkhull était simplement parti en laissant ses troupes sans chef ni ordres. Ils s’adonnèrent sans aucune retenue à la piraterie et à l’abordage de vaisseaux croisés sur leur route, peut importe la race rencontrée. Leurs prises de guerre leur permit de construire de nouveaux téla-tépula, des navires de taille plus réduite pour défendre leurs précieux Kroiseurs de guerre et leur permit aussi d’équiper les mékanos et les boyz à l’intérieur de la flotte.

Au fur et à mesure, le konklav’ se transforma en une immense fratrie de boyz avides de gloire et unis entre eux. A la différence des autres klans, le statut n’était pas donné à la force musculaire, mais au tas de ferraille amassé pendant les pillages. Tout le monde était respecté par les Meks, qu’il soit Grot ou Ork du moment qu’il participait à l’effort de guerre.

Un code interne au Konklav’ fût mis en place : chaque boy avait son propre tas de ferraille bien gardé dans les soutes des vaisseaux. Quand ce tas permettait à un Mek de construire une arme, elle était créée, si ce tas était suffisant pour lui construire une boît’kitu, ou un dread, celui-ci était fabriqué, et le boy intégré à l’intérieur. Il arrive souvent que des Boyz mettent en commun leurs tas de ferraille pour permettre la création de Truks de rékup’ pour leur permettre d’atteindre plus rapidement les débris tant convoités, et en rapporter autant que possible. Les vétérans de plusieurs guerres, engoncés dans leurs Dreads ont aussi une astuce bien à eux pour clamer l’appartenance de tel ou tel débris sur un champ de bataille. Ils concèdent a laisser une partie de leur ferraille a un Grot, si celui-ci reste sur une épave encore fumante en portant un Drapo arborant le glyphe de leur employeur. Port'drapo est un métier très recherché par les Grots, bien que très dangereux, et il est déjà arrivé de voir un dread ou un méga-dread suivit par une marée de Grots, juste à cause de l’égo et de la confiance démesurée du pilote !

La force brute n’était plus nécessaire, et de ce fait, aucun ork ne grossit au point de devenir un nob, ou encore moins un boss. Le système de dents fût aussi aboli, chaque dent collectée étant simplement mis dans un coffre commun, pour commercer avec les autres Orks. Ainsi, aucun membre d’équipage ne manquera de nourriture, de vêtements ou de bière de Squig. Quand des conflits éclatent, les belligérants se retrouvent dans une arène, comme dans les Klans Orks traditionnels, à l’exception que le Konklav autorise l’utilisation de toute arme que le guerrier a pu faire construire grâce à ses pillages. Il est fréquent de voir des Dread s’entretuer dans ces arènes, simplement parce qu’aucun des deux n’a voulu faire marche arrière dans les détours d’un corridor trop étroit pour laisser passer deux Dreads en même temps (ces mêmes couloirs sont d’ailleurs appelés « écraz-grots » par l’équipage.)

Aujourd’hui, la flotte du Titanork vogue de planète en planète, pillant ses ressources pendant plusieurs mois avant de repartir à la quête de leur prochaine proie. La flotte de la Bête de Golgotha commence à se faire une petite réputation en matière d’abordage spatial, et est souvent employée par des boss peu scrupuleux pour attaquer d’autres Klans contre des matières premières, des armes, une protection passagère, ou simplement un droit de passage. Mais secrètement, le Konklav’, ne rêve que d’une chose : retrouver Ghazgkull ou Nazdreg pour leur rendre la monnaie de leurs dents, et pouvoir enfin se mesurer aux plus grands seigneurs de guerre Ork, et ainsi entrer dans la légende.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[fluff] Gorkrash, la Bête de Golgotha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [fluff] Gorkrash, la Bête de Golgotha
» Fluff crédible ou pas?
» Le Lundi, c'est Slaaneshi... (fluff chaos inside)
» Qui veut du fluff?
» [Fluff] Perturabo primarques des IW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les TROLLISTES :: JEUX :: WARHAMMER 40 000-
Sauter vers: