Les TROLLISTES

Jeux de Figurines
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NOSFERATU a Mordheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gorkrash

avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 35
Localisation : Niort

MessageSujet: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 3:28:29

il y a plusieurs années, j'avais écrit un bout de fluff pour ma bande de Vampires a Mordheim, comme j'ai ressorti mes figs des cartons ce soir pour finir de les peindre (pour le plaisir), je vous fait partager mon debut de fluff, peut être que je le finirai un jour... ou pas Smile Enjoyez bien !

NOSFERATU
Bande de vampire à Mordheim



Lorsque la comète tomba sur Mordheim, le comte Orlock venait de s’installer en ville. Il avait pour cela réussi a traverser une partie de l’empire sans se fait remarquer, voyageant a l’abri d’un navire marchand au détriment de son équipage. Il avait acheté légalement une grande demeure noble, où il avait réussi à rapatrier et à stocker dans ses caves ses grimoires et parchemins issus de l’équivalent de plusieurs vies humaines de recherches en sciences occultes. Personne ne sait exactement pourquoi le Comte a voulu s’établir exactement ici, a Mordheim, mais une chose est sûr, le Necrarch avait des nuits très chargées, et rentrai de plus en plus tard la nuit, prenant très souvent des risques incongrues.



Le nécromancien errait depuis celui qui lui semblait des jours dans les ruines. Depuis que des répurgateurs avaient commencé à faire des recherches, il avait été obligé de fuir son village de naissance et de laisser sa femme derrière lui. Elle lui manquait déjà, mais il valait mieux qu’il parte, s’il avait été découvert, sa femme aussi aurait été brûlée sur le champ. Même si elle ne savait rien de ses propres découvertes ni de ses talents. Fuir dans Mordheim lui avait semblé être la seule alternative viable pour sa sécurité immédiate. Mais à présent, il ne savait plus depuis combien de temps il était là, il avait dû se cacher pour éviter une bande de mercenaire à moitié fous aussi perdus que lui. Ici, la poussière et la nuit permanente n’aidait absolument pas à trouver un quelconque abri fiable. Il ne pensait absolument pas que la grande Mordheim ne puisse être à présent qu’un tas de ruine fumante.


Ici il pouvais pour la première fois toute la puissance de sa magie se révéler au grand jour, sans être obligé de la freiner ou de la cacher complètement. Ici les vents magiques étaient tellement violents qu’il avait l’impression de n’être qu’une étincelle dans un incendie de foret. Pour un magicien, la puissance qui se déchainait ici était palpable, réellement, comme de l’eau fraiche qu’on laissera couler entre ses doigts. Néanmoins, il se sentait changer, comme s’il vieillissait physiquement, mais sans réellement sentir la moindre fatigue. Était-ce à cause de sa magie, de cette ville, ou de son régime alimentaire composé de restes sans âge ou de cadavres divers passablement frais ? Il n’avait pas de réponse, et n’en cherchait plus depuis quelques mois maintenant. Il se sentait bien dans le chaos ambiant. A vrai dire, il ne se rappelait pas grand-chose avant son arrivée ici. Il ne devait pas sortir de la ville, sous aucun prétexte, voila tout.


Il avait suivi un groupe de trois hommes en loques passablement ivres jusqu'à leur refuge : les ruines d’une immense propriété en pierre presque complètement effondrée. Elle avait été visitée et pillée un nombre de fois incalculable. Il ne restait que quelques meubles trop lourds pour être emportés et leur contenu sans valeur marchande. Le groupe ivre rentra dans se qui semblai être la cave de la demeure, en grand bruits. Comment peuvent-ils encore être en vie à l’heure actuelle ? Encore des questions absurdes sans réponse dans ce monde de folie.

Il allait enfin laisser parler son pouvoir au cœur du cimetière privé du château. Après une courte incantation, le nécromancien fit sortir de terre cinq zombies sans réel effort. Il était fier de lui-même. Tous ces sacrifices n’étaient pas vains, il allait enfin avoir un endroit a lui pour y livrer ses expériences. Tuer pour prendre son dû, aussi loin que son cerveau malade pouvais se souvenir, il avait toujours fait cela, et ce n'est pas 3 vieux hommes ivres qui allaient lui barrer la route.


Il entrât en fracas dans la cave humide, où les hommes étaient en cercle autour du feu. Ils riaient tellement fort qu’ils n’avaient même pas remarqué l’intrusion pourtant malodorante des zombies. Le vent froid fit cependant taire les ivrognes, et lorsqu’ils se retournèrent, ils furent surpris de voir des gens ici, chez eux. L’un d’eux, visiblement très éméché et surtout complètement halluciné cria : « J’le r’connait ! C’est c'fumier qu’à tuer mon chien ! » avant de se ruer en avant pour tenter de saisir un des zombies. Le Necromancien ne fît pas un geste, le pauvre homme frappant le zombie de ses poings nus, sans aucun effet sur le cadavre immobile.

Un autre homme le regardait attentivement, les yeux pleins de surprise et d’espoir : « C'est quoi vot'nom ? ? » alors le Nécromancien se rendis compte qu’il n’avait pas parlé depuis fort longtemps, et il n’arriva pas a articuler quoi que se soit d’autre qu’un « knock » fort peu ragoutant. Son haleine ressemblant à une quelconque matière en décomposition, avant de se rendre compte que sa langue avait complètement séché dans sa bouche sans qu’il ne s’en aperçoive.

« Te v'la enfin ! Le Maître nous a dit t'attendre qu'tu't'pointe, t'est grandement en retard jeune homme ! Va'l'voir, il t'attend là d'ssous, et dit lui bien qu'on à entretenus sa maison du mieux qu'on a pu !.... Et emmènes tes cadav', ils puent au moins autans que moi !» dit l’homme ivre. Knock remarqua alors que les bouteilles, vides de vin depuis longtemps, ne contenaient que de l’eau croupie, mais avec un reflet vert et un tintement qui ne signifiait qu’une chose : des fragments de pierre magique… Pauvres fous !



Alors qu’il sortit de la cave, il se trouva nez à nez avec des créatures immondes. Il en avait bien sûr entendu parler dans les comptes, mais c’était la première fois qu’il voyait réellement des goules. Il avait toujours pensé que ces monstres n’existaient que pour faire peur aux enfants trop agités. Mais là, leur odeur âcre d’urine et leurs ricanements aigus les rendaient terriblement réels. Il comprit pourquoi les ivrognes étaient encore en vie : ils étaient surveillés par des dizaines de protecteurs invisibles. Les gardiens du Comte chuchotaient entre eux en le regardant de coté.

Il sentit de plus en plus la présence du comte alors qu’il approchait de la tour ouest, mais il ne pouvait comprendre où il était attendu. De la tour ne restait que deux pans de mur et un énorme tas de gravats de pierre magique et de planches de bois. « Creuse». Cette voix venue de nulle part lui fit froid dans le dos, a lui, le manipulateur de cadavre. Alors il le fît, il creusât, sans s’arrêter, pendant plusieurs jours jusqu'à s’arracher les ongles sur la pierre. Ses zombies étaient inutilisables, il avait trop demandé de ces morceaux de chairs en décomposition. Les membres n’avaient pas supporté le poids des pierres les plus lourdes.



Au milieu des pierres magiques et des gravats, un cercueil était visible. Dès lors, une horde de goules se jetèrent dessus, bousculant le Necromancien. « Le Maître ! On a retrouvé le Maître ! » Couinaient les goules, et alors l’une d’entre elle se retourna vers le sorcier : « merci, vraiment ! Sa fait des mois qu’on fouille partout, on n’aurait pas pût trouver sans votre magie ! » Elle était en train de déféquer et d’uriner sous l’effet de la joie. « Venez avec nous dans la cave, vous n’avez pas encore fini ».

Dès l’ouverture du cercueil, le vampire semblait réellement en sommeil. Il paraissait très grand et très maigre, les doigts anormalement longs, effilés et tranchants, même pour un vampire. Les pierres magiques avaient réussi a transformer cette créature immortel au delà de toute imagination.

Knock demanda a se que toutes les personnes présentes sortes de la cave, et commença le rituel de réveille...


Dernière édition par azazel le Ven 22 Juin - 18:50:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matsouloulou

avatar

Messages : 2876
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 45
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 3:46:06

On veut voir en photo les figurines de Vampires que tu nous a montrées ce soir. Fais pas ton timide ! Razz

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louisbrandela.blogspot.com/
gorkrash

avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 35
Localisation : Niort

MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 3:52:15

elles sont pas peintes... :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matsouloulou

avatar

Messages : 2876
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 45
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 4:10:37

azazel a écrit:
elles sont pas peintes... :/

On s'en fiche ! les conversions sont réussies et ta bande à un théme fort ... sors l'appareil photo et mitrailles-moi tout ça ! Wink

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louisbrandela.blogspot.com/
Dragosani

avatar

Messages : 2953
Date d'inscription : 01/05/2011
Localisation : Vouillé 86

MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 8:53:37

Tiens Mordheim est de retour ???????? Vite des photos !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gorkrash

avatar

Messages : 549
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 35
Localisation : Niort

MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 18:46:32

Dragosani a écrit:
Tiens Mordheim est de retour ???????? Vite des photos !!!!!

Houla non non non ! je ressort mes bandes de jeux d'escarmouche pour peindre un truc de chaque jeux, juste pour me changer un peu. se remettre a Mordheim, Necro, Hell Dorado, Gorka Morka ou Blood Bowl c'est pas DU TOUT d'actualité... les figs sont juste trop belles pour être laissées sans peinture dans mes cartons, voila tout !

Zou, petite vue d'ensemble !





Le Comte Orlock, et Knock le Necromancien tout sec:



Les Fossoyeurs, hommes de main du Comte (Igor, Rodolphe et Gryshka)



Les pourris, Zombies de Knock (le pendu, le manchot, le vieux, le Martyr et le couard)



Les Gardiens du domaine:




les socles sont definitivement trop a chier, je pense investir dans des socles en résine pour faire un truc joli, là, c'est moche a souhait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gouniaf

avatar

Messages : 653
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 28
Localisation : Ankh-Morpork

MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   Ven 22 Juin - 19:39:06

Des bonnes idées qui donnent beaucoup de personnalité à l'ensemble. Je pensais pas qu'on puisse faire un zombie convaincant avec une tête de flagellant. Beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOSFERATU a Mordheim   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOSFERATU a Mordheim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mordheim
» Mordheim, ou comment arriver après la bataille...
» campagne mordheim, aide de jeu
» [Mordheim] Ca interresse quelqu'un ?
» Mordheim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les TROLLISTES :: JEUX :: WARHAMMER BATTLE / AGE OF SIGMAR-
Sauter vers: